Hellocoton, recettes yummy yum et blogs merveilleux

« Elle va arrêter de nous publier de la bouffe celle là ? quand c’est pas sur Facebook tous les midi, c’est sur son blog, quand c’est pas sur son blog, c’est quand même sur Facebook… »

QUOI QUOI !!! Laissez moi tranquille ! C’est tellement merveilleux la bouffe, c’est la joie du coeur et du corps et j’en parlerai tout le temps, jusqu’à ce que mort s’en suive.

Alors OUI, pour le moment y’a pas d’autres sujets parce que je m’intéresse à ça et que j’ai pas le temps de faire autre chose. Concrètement, je suis quand même « obligée » de faire à bouffer tous les soirs, alors autant que ce soit ludique et qu’on se fasse plaisir ;). Oui, les plantes grasses, maintenant qu’elles sont plantées et qu’elles font leur petite vie, j’ai plus rien à vous raconter, jusqu’à mes prochains investissements :'(

Je suis nouvellement inscrite sur le site Hellocoton (tout en bas du blog, y’a un petit macaron pour m’ajouter à vos « amies » KIKOOLOLCTROPFUNETGIRLY)  qui est, je cite un « Portail d’actualité et communautaire autour des blogs féminins » (C’est pas de moi, c’est de eux. Je sais, cette phrase n’a aucun sens mais vous avez compris).

Là bas, t’es pas obligée de te coltiner les blogs qui t’intéressent pas (enfin des fois y’a des sujets à la une qui t’intéressent pas trop mais tu fais avec), y’a des catégories, des dossiers par thèmes, des pages de profil pour chaque blog qui permettent d’interagir entre « blogueuses » (rhaaaaa j’aime pas ce mot :/) et grosso modo, tu vas ou tu veux, et quand ça te plait pas, tu passes ton chemin et tu retiens toute ta trollerie en toi pour vexer personne :)

C’est Hello et coton, y’a des fleurs et du rose, si t’es un mec et que tu tombes dessus, impossible qu’il y ait méprise, on t’annonce la couleur direct… MAIS ATTENTION PETIT FAON, tu es un homme, tu aimes cuisiner, tu adores ça ? Alors bouge pas, je vais pas te parler vernis à ongles (moi, jamais, j’ai pas d’ongles de toutes façons) ni tendance fashion été 2012, mais de BONNES RECETTES qui envoient du bois.

Alors comme c’est tout nouveau pour moi, je farfouille depuis quelques jours pour voir un peu ce qui m’intéresse (la bouffe, on sait….)  – RHAAA mais stop, je fais ça pour le bien de votre petit ventre qui n’attend que ça bande d’enfoirés médisants –  et je suis tombée sur deux mignonnets et appétissants petits blogs qui ont un sacré succès et ça se comprend.

Ça ne m’arrive JAMAIS, soyons clairs, de tomber sur un blog, de voir une recette qui me fait saliver à mort et de la réaliser dans la foulée le soir même. Déjà parce que j’ai pas le courage, et parce que s’il faut il va me manquer ci ou ça et qu’à la fin je vais être déprimée et je vais faire du poisson pané et des légumes :/

Mais là, comme c’était vraiment joli, clair, bien fait et que par chance j’avais tous les ingrédients ou presque, je me suis dit, MA VIEILLE il est l’heure de te lancer et de faire autre chose que tes plats habituels.

Pour commencer, je suis tombée sur l’orgasmique recette du Camembert rôti au four au pesto de pousses d’épinards et noix de Pépins3pommes.

Le site est super joli, les photos merveilleuses, la recette d’une simplicité à toute épreuve, je me suis laissée tenter par l’appel de la calorie et hop, je me suis lancée :)

Bon, avouons le tout de suite, je n’avais pas EXACTEMENT les mêmes ingrédients, mais bon hein, je savais que ça allait plus ou moins le faire.

Pour ma part, j’ai réalisé un pesto normal, c’est à dire basilic, pignons, huile d’olive ail et parmesan rapé.
Je n’avais pas de noix alors j’ai fait griller à sec des amandes que j’ai coupées en gros morceaux et que j’ai inséré dans mon camembert…hum…CAMEMBERT VOUS DITES ? Oui je confesse qu’il était trop tard pour faire les courses et qu’on a seulement trouvé un camembert Grand Jury au Proxi du coin, je sentais que ça aller un peu merder parce que voilà, le vrai camembert il est censé COULERRRRRRR quand on le passe 30 minutes au four. Là le mien était chaud, un peu fondu, mais partait en blocs gélatineux. C’était bon hein, mais c’était pas du vrai camembert.

Donc j’ai exactement opéré comme Pépins3pommes, j’ai inséré mes amandes concassées dans le camembert découpé, et puis j’ai badigeonné le tout de mon pesto, four pour 25/30 minutes à 180°C. Ça a une putain de pimpance à table, c’est beau et luisant et ça sent trop bon.

Avant

Après :$ :$ :$

On l’a défoncé en environ moins de 5 minutes avec une baguette fraîche bien croustillante. Je pense que je le referai pour un dîner entre amis, c’était génial :)

Ensuite, je suis tombée sur le blog de Christelle is Flabbergasting, une parisienne installée au Québec depuis quelques années, qui a un talent fou et qui une fois n’est pas coutume, n’en fait pas des tonnes, n’est pas chiante à lire et a l’air de faire la bouffe comme une déesse. Pourquoi s’en priver ?

J’ai donc essayé ses gnocchis à la ricotta, au beurre et à la sauge.

Encore une fois, petit décalage entre ses ingrédients et les miens. Elle préconisait de la ricotta ferme, et moi j’avais de la ricotta fraîche et bien humide. Je pense que ça a un peu changé le rendu et ne parlons pas de mes plaques vitrocéramique qui ont littéralement le feu au cul et qui ont failli cramer tout le plat.

Donc pour cette recette, j’ai suivi les quantités à la lettre (j’avais 250g de ricotta au lieu de 500g, donc j’ai réduit de moitié toutes les quantités), mais « la pâte qui se tient mais qui est légèrement collante » bah moi rien ne se tenait, la faute à l’eau contenue dans ma ricotta fraîche (tiens, je viens de penser que j’ai mis un oeuf en trop aussi…rhaaa). Du coup, j’ai carrément du la jouer à la louche pour la farine, cuillère par cuillère, jusqu’à ce que j’obtienne la consistance voulue.

J’ai roulé, j’ai découpé des petits morceaux, un joli coup de fourchette pour donner un pur style PASTA DI CASA et voilà le résultat !

Fierté de la jolie photo culinaire feat. lumière naturelle

J’ai commencé à faire poêler mes gnocchis mais la poêle était trop chaude et certains ont BEAUCOUP TROP doré, voire bruni. J’ai aussi remarqué que les gnocchis ont absorbé tout le beurre lors de la cuisson, ce qui m’a empêché de servir une sauce au beurre de sauge comme j’ai l’habitude de le faire avec des raviolis qui n’absorbent rien.

J’ai du rajouter un peu de beurre et de la crème liquide une fois à table car c’était un peu trop sec.

J’ai un peu honte mais je vous balance la photo quand même… ;)

AHAH sympa tes bouts de charbon :/

Il me reste quelques gnocchis frais (la quantité pour deux était un peu trop importante, surtout après un camembert gourmand) et j’ai de la sauce tomate maison au congélateur. Je pense que l’option des gnocchis cuits à l’eau sera bien meilleure avec ma recette un peu foirée !

[Edit] : En effet, cuits à l’eau et avec de la sauce tomate, un régal !!!!

En tous cas, on s’est bien régalés et je pense oser plus souvent les plats de ces jolis blogs culinaires !

Publicités

6 réflexions sur “Hellocoton, recettes yummy yum et blogs merveilleux

  1. Ohhhh comme je suis contente que le camembert te plaise !! Je me suis bien marrée en lisant ton article :) Et bravo, le pesto au basilic c’est tellement bon !

    • C’était génial, je retenterai ta recette quand j’aurai d’autres ingrédients sous la main, mais je suis persuadée qu’elle est customisable à l’infini avec du miel, des pops corns concassés et du piment par exemple !! Je vais en faire la reine de l’apéro ;)

      Très contente que tu te sois marrée et merci pour ton commentaire ;) A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s