Sortie en forêt

Ahhh l’automne, annonciateur de feuilles mortes orangées et de températures frileuses !

C’est une des saisons que je préfère, si ce n’est qu’elle m’emmerde juste à cause du changement de fringues dans les armoires. Sinon je ne trouve rien à y redire, l’air deviens plus frais, la nature se pare de mille couleurs et c’est la saison des champignons !

Les champignons, j’y suis allée une fois, en République Tchèque, avec mon frère et ma belle soeur, et c’était génial.

Il faut savoir que ma belle soeur connait tous les champignons et qu’elle a un vrai radar pour les trouver. Tu peux passer 40 fois devant un cèpe plus gros qu’un ballon de handball sans le voir, et elle va t’en trouver un encore plus gros caché sous une fougère de 2m de diamètre (oui bon j’exagère, la forêt en République Tchèque c’est pas non plus l’Amazonie).
En plus de ça, elle sait les cuisiner, les préparer, les faire sécher. Bref, une experte.

Moi, je suis un peu nulle en champignons, alors on a décidé hier d’y aller avec des amis pour faire une sortie au grand air et aussi, avouons le, bouffer à l’oeil.

Le Look :

Excitée comme une puce à 6h30 du matin, l’oeil vif prêt à débusquer la moindre amanite (ah merde…pas ceux là ? ), me voilà prête à peaufiner mon look de guerrière. Tenue légère pour une agilité sans faille, champignons de toutes catégories, me voici !

Il est 7h00 et je viens de sortir le chien. Dehors il caille et on est au niveau de la mer. On monte au Col de Turini, c’est à dire à 1604 petit mètres. Mais bon, il va y avoir du soleil alors y’a pas de raison qu’on aie froid hein ?

Comme j’avais acheté un « équipement » pour monter à la neige l’an dernier, j’ai essayé d’assembler ça pour être bien/pas avoir froid.

  • 1 et 2 : Sous-pull et pull-polaire Decathlon en thermo-truc que genre même s’il fait froid t’as pas froid. Normalement.
  • 3 : Petit pantalon de yoga (je fais pas du tout de yoga hein, mais c’est le nom je crois) bleu ciel-lavande. Oui, au premier abord rien ne va ensemble mais bon.
  • 4 : Pashmina pas du tout en pashmina, rose fushia. Parce que j’avais rien d’autre de rose pour aller avec le sous-pull (qu’on ne voit pas puisqu’il est caché sous le pull noir. Eh oué mais c’est psychologik tu vois).
  • 5 : Basket nike marron qui glisse. La couleur n’est pas assortie et elle te fait un pied bizarre. Mais bon c’est la seule basket que j’ai (enfin, j’en ai deux hein).

Je me dit que la veste de ski  c’est too much, qu’on va tellement marcher, fureter, se pencher, crapahuter, que je vais avoir le sang de la cuisse en ébullition, et le dos qui transpire. Genre on cueille des champignons en faisant du step.

Je me maquille (y’a pas de raisons d’avoir une sale gueule un dimanche matin ET en forêt, et en plus on voit du monde) et pare mes lèvres d’un joli coup de crayon rose.

Je suis un gros bonbon. C’est pas la période de la chasse, ouf, mais dans tous les cas, tout va bien, je suis encore plus repérable qu’un type de la DDE sur le bord d’une autoroute.

La Balade :

On arrive au Col de Turini vers 9h00, il fait moins mille. En fait il fait peut-être 5° ou 6° ou 12°. J’en sais rien, j’ai aucune notion des températures et la voiture ne l’indique pas. L’air qui sort de notre bouche se transforme en buée. On a sauté une saison, c’est l’hiver.

La promenade est sympathique. On ne trouve pas beaucoup de champignons au début, puis après quelques-uns: Deux énormes cèpes, pas mal de sanguins, deux petits pieds de mouton et quelques baveux. De temps en temps on trouve des amanites et des champignons bleus. Je me prends pour Indiana Jones au pays des mycoses, c’est merveilleux.

On escalade et on descend des ravins mousseux, c’est super joli, ça sent bon, mais il fait froid !

Impossible de faire une photo sans qu’un des mecs se foute en plein milieu, bande d’attentionwhore à la con :/

A un certain moment on atteint un cercle de fées  (j’apprends à l’instant qu’on appelle également ça un rond de sorcières, et je comprends pourquoi). Après avoir pris cette photo, je me tourne pour en reprendre une de l’autre côté et bim, je glisse sur un bout d’ardoise mouillé (les baskets qui glissent, vous vous souvenez ?). Je me défonce le genou et le tibia. Saloperie de sorcellerie. J’en conclus que les lutins, les trolls et les autres entités ésotériques et légendaires trouvent probablement ma tenue très moche et qu’ils ont décidé de me punir. Je m’en vais claudiquant  et complètement blasée de ce superbe phénomène naturel.

Oui bon la photo est un peu pourrie mais l’émotion, tout ça…

Il fait toujours aussi froid et on est presque perdus.

Nos caméras ne fonctionnent plus, on entends des bruits bizarres de l’intérieur de nos tentes. Je me filme avec la morve au nez en murmurant que je suis terrifiée et on retrouve des dents arrachées dans un morceau de tissu ensanglanté à l’extérieur. I’m afraid to close my eyes, I’m afraid to open them.
Il y a des agencements étranges de petits bouts de bois dans les arbres et c’est super glauque.

Image prise avec mon Instagram

Bon, pas tant en fait. Mais je dois vous avouer qu’en forêt, les souvenirs de ce film me traversent toujours l’esprit ;)

On décide juste « pour l’aventure » de pas redescendre à la voiture par la route, mais plutôt en traversant encore toute la forêt. On sort de là affamés et  glacés, mais la récolte a été bonne :)

La bouffe :

Près d’une rivière, on trouve une très grande table pour pique niquer. Le soleil s’est levé, mais pas sur notre coin. Grosso modo il fait maintenant moins dix-mille et je profite d’avoir apporté un grand duvet (au cas où on aurait du pique niquer) pour me le foutre dessus en mode Mme Sarfati.

On a tout prévu, réchaud, sel, poivre, ustensiles de cuisine, et bien sur trois tonnes de bouffe.

Au menu :

  • Pains spéciaux de Sospel.
  • Saucissons au chèvre, provençal, aux olives vertes et nature.
  • Quiche légère au chèvre et aux tomates.
  • Poivrons marinés à l’huile d’olive.
  • Cèpes (ramassés du matin) sautés au beurre, à l’ail et au persil.
  • Ramequin Lyonnais (une sorte de fondue faite à base de fromage très sec fondu en cocotte avec de l’eau ou du lait entier (lait entier pour notre part). Le goût du fromage est assez fort mais qu’est-ce que c’était bon !)

Fromage à ramequin

…en train de fondre !

Quiche tomate-chèvre bien entamée 5 minutes après notre arrivée

Le poêlée de cèpes

En cuisine !

Une superbe journée à la montagne, clôturée par une bonne sieste dans la voiture pour digérer tout ça !

Publicités

9 réflexions sur “Sortie en forêt

  1. j’ai hâte de faire une journée comme celle là, moi aussi j’aime l’automne ! d’ailleurs même dans ton pique nique tout me plait ^^

    • C’est un super moyen de souffler et de se dépayser sans dépenser un rond ! :D

  2. « …à la neige l’an dernier, j’ai essayer…  » faute !
    Bon sinon euh j’ai pas tout lu mais ta tarte a l’air bonne :'(

    • Ouais j’ai écrit ça en deux deux, je me suis pas bien relue, merci c’est corrigé.

      La tarte n’est pas de moi donc j’ai pas la recette, mais elle est super légère et très bonne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s