Cachez ce sein que je ne saurais voir

J’ai pensé à écrire cet article la semaine dernière.

Je travaille dans un bureau où, trop cool, tout le monde se tape la bise alors que concrètement on se branle les uns des autres. Ils pensent peut-être que ça passe mieux pour me demander un café ensuite ? Je sais pas.

Une chose est à relever, dans le lot, je tape la bise à des mecs. Entre ceux qui me foutent du patchouli plein les joues et ceux qui cherchent l’eye-contact, il y a un type en particulier.

Un vieux-beau, pas tellement beau en fait. Le mec en préretraite (si tant est qu’on puisse appeler préretraite le fait de prendre quatre semaines de vacances toutes les deux semaines), toujours classy- négligé, le type de 60 ans qui ne veut pas vieillir en somme.

Il aime bien me dire « salut beauté » dans un grand sourire carnassier et me complimenter accessoirement, quand il passe au bureau. Il me tutoie, je le vouvoie, rien de malsain dans l’absolu.

Bref, le type en question fait 1m85 contre mon 1m62. Autant dire qu’il peut à tout moment détecter une racine grasse ou une pellicule en me tapant la bise.

La dernière fois donc, il faisait chaud (en octobre ouais, c’est la Côte d’Azur, kestuveux) et je suis carrément contre la clim au bureau, sous peine de me chopper une pneumonie monumentale feat. raclages de gorge frénétiques.

Dans mon bureau, il fait constamment 32°C. Chaleur = Débardeur.

Ce jour là, le géant vient me taper la bise et là : « Rholalalalala t’abuses hein, c’est quoi ça ? » en parlant de mes seins avec son air de grand père outré.

Comment me mettre à l’aise de bon matin, merci. J’ai pas honte de ma poitrine, bien au contraire, la tentation de le boiter étant trop grande, j’ai pas pu m’empêcher de lui répondre :

-Premièrement, non j’abuse pas, j’ai chaud, je met un débardeur, tu permets ?

-Deuxièmement, même avec un col roulé, ta vision verticale ne m’aurait pas épargné le commentaire.

-Troisièmement « Ho soyez pas choqué François hein, c’est JUSTE des seins ! »

Réponse : « Juste des seins, juste des seins ! » et il se barre, limite scandalisé par ma rébellion huhu !

C’est vrai merde, c’est quoi ce trip là, j’avais un décolleté de marcel tout ce qu’il y a de plus normal. Excuse-moi la différence de 30 cm entre toi et moi au pire, et dans l’absolu qu’est-ce que ça peut te foutre ?

Ce commentaire paternaliste partait sans doute d’un bon sentiment mais euh, j’ai pas 12 ans, merci bien.

Le cas du téton

Mon Dieu, la petite assistante du bureau a dévoilé discrètement (j’insiste) la courbe de ses seins sous son débardeur. Horreur malheur, vous avez pêché. Vous me direz quatre Pater et deux Je vous salue Marie.

LAULE.

Les moralisateurs qui se tapent des quiches sur des gonzo hardcore lesbiens et gay, ça me fait rire. Le grand père qui s’improvise doit malgré tout aimer se tater la nouille. Alors l’outrage à Outreau, à d’autres !

Je pense que dans son grand malheur il doit pas avoir de petite fille, et il doit faire un transfert, sinon je vois pas.

Pour moi il y a dépravation où il y a téton.

Clairement quelle nana n’a jamais pavané dans son maillot triangle à la plage, laissant tout transparaître  même un morceau de cul gras et ingrat, au vu et au su de tous ?

Quelle est la nana qui ensuite n’a pas osé virer son t-shirt devant une bande de copains « parce qu’ils vont voir mon soutif » ?

Excuse-moi mais ça t’emmerdait pas de faire la biatch au mois d’août si ? Assume ton corps bordel.

Le téton c’est l’intimité, la relation au sexe et à la maternité. Quel est le problème à partir du moment où tu les planque ? Au même titre que : Dois-je me taper des boutons de chaleur sur le cou pour ne pas choquer tes petits yeux de vieux ? A combien de cm un décolleté devient-il indécent, profondeur de fente parlant ?

Dans l’absolu, je suis maîtresse de mes seins. Si j’estime que c’est joli et que ça me met en valeur, remballe. Si j’estime que c’est le moment ou jamais de les montrer maintenant que c’est ferme et bien arrondi et que j’ai largement le temps avant de complexer sous un horrible pull Quechua, je le fait.

Et puis d’ailleurs, depuis quand on demande à une femme de 28 ans de cacher ses seins dans notre société occidentale, à part si on est un vieux coincé qui assume pas ?

Franchement, je sais pas.

En tous cas, c’est sur, tant qu’ils ne seront pas moches et flasques, vergeturés et meurtris, je montrerai mes nibars.

Publicités

9 réflexions sur “Cachez ce sein que je ne saurais voir

  1. Ce que tu fais c’est perpetuer la lutte des femmes qui brulaient leurs soutifs. Je ne peux que baisser mon chapeau et faire une courbette devant ton ardeur à defendre une partie de ta feminité.

    • Oh, j’ai bien enlevé mon soutif au mariage de ma belle-soeur pour un jeu, devant une assemblée de personnes que je rencontrais pour la première fois de ma vie.

      Alors tu sais, j’ai un rapport aux seins très particulier hein…c’est un peu comme si j’avais des genoux avec des tétons au bout ;)

  2. ahahah !!!!!
    surtout ne lui fais plus la bise!!!!!!!!et met un dossier entre toi et lui ..(.le con!)

  3. Non mais c’est quoi ce mec? Je l’aurais giflé moi, carrément ! Le harcèlement sexuel entre collègues, il connait pas le vieux crouton? Pour te dire, moi je suis la seule nana entourée de gros bof du bâtiment (oui je le dis) et ils n’ont pas intérêt à broncher cet été !

    • Le harcèlement asexuel lol :)

      ça ne m’empêche absolument pas de m’habiller comme je veux, d’ailleurs c’est typiquement le genre de mec qui va passer ses vacances sur les îles, donc des corps dénudés, il doit en voir plus que de raison !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s